Faites du bruit pour que ça pousse

16 avr

Il est dit que pour que des plantes poussent bien, il faut leur parler…moi je leur chante des chansons. Constatez par vous même, cela a l’air de marcher.

P1030108

Lonn, 19 ans vit en appartement. Lonn, comme tous les ans aux beaux jours, veut faire des plantations. Faire pousser choses et merveilles ça l’intéresse Lonn.

On m’a dit qu’appartement et jardinage étaient incompatibles. J’ai demandé pourquoi ; on m’a répondu « as tu déjà essayé? ».

Cela m’a décidé : pourquoi ne pas simplement essayer en effet ?

Ce n’est d’ailleurs pas tant mon envie d’ongles sales, et encore moins mon caractère de cochon qui m’a définitivement lancé dans la production de plante à tortue, mais plutôt une rencontre fortuite.

Il y a peu, j’ai profité d’un beau dimanche après-midi pour chausser mes godillots et foncer dans la forêt. Vous vous souvenez de ce dimanche neigeux fin mars ? Celui-là même.

P1020984

Le bonnet enfoncé sur les oreilles j’ai pris la direction de la maison des berges, haut lieu mulhousien. J’avais vaguement entendu parler d’un évènement s’y déroulant, sans vraiment en comprendre le sens. La curiosité piquée au vif, je brave le froid avec pour seule motivation de découvrir ce lieu dont tout le monde parle.

1 petit kilomètre plus tard et de la neige jusqu’aux genoux, quelle ne fût ma surprise en arrivant sur place : un accueil chaleureux, des bras ouverts à l’échange et un environnement aussi coloré qu’agréable. J’ai été surprise par la diversité du public présent cet après-midi là. De la personne âgée assise dans un coin au jeune garçon se faufilant entre les jambes des grandes personnes, j’étais là planté au milieu et apportait ma touche à ce tableau vivant : Lonn, étudiante un peu maladroite mais pleine de bonne volonté.

Une personne me présente l’association  »vis ta rue » qui régit ce sanctuaire et m’en explique le principe.

P1020986 (2)

Le fonctionnement est simple : tout le monde peut apprendre de l’autre. En retour, nous avons tous aussi quelque chose à apprendre à autrui : une aptitude, un savoir qui nous est propre.

Sur ce principe de l’échange, la seule règle est que l’argent n’a ici aucune valeur. L’idée est de simplement mettre les gens en relation et de leur offrir un endroit propice à la réalisation d’activités multiples : cuisine, musique, discussion, jardinage… Les possibilités sont nombreuses et n’ont comme limite notre seule imagination.

P1020987

J’ai directement accroché avec cette façon de voir les choses : je suis de ceux qui pensent que l’argent brouille les relations. Il instaure quelque chose de malsain. On ne sait plus où est la vérité entre intérêt financier et social. Enlever cette notion monétaire permet à tous de participer, d’apprendre, et de grandir quelque soit l’âge.

Cet après-midi là l’endroit est bien rempli. Entre table pleine de gourmandises, panneaux explicatifs et bouquins, les curieux découvrent ; les habitués présentent.

Au fond de la salle, de petites mains remuent dare-dare. Elles mettent en sachet des graines gentiment amenées par les adhérents.

Je m’approche, je suis intéressée par la démarche. Mais la condition pour obtenir une pochette est de troquer des graines à faire pousser. On m’avait prévenu, ici l’échange est la base.

Je suis embêtée, je n’ai rien à donner. On me tend malgré tout un sachet. Ce jour là, je n’ai offert qu’un merci et un sourire ; j’espère bientôt leur retourner une salade.

P1020998

Je suis encore loin de nourrir un régiment ; chaque chose en son temps. Mais quel que soit le résultat, j’aurais en tous cas mis beaucoup d’amour dans cette expérience. Des semis dans les boites d’œufs, au rempotage dans des pots de confitures, en passant par les sorties en extérieur et le couvre feu à la tombé de la nuit, ces tiges vertes sont chouchoutées. Mon instinct maternel en devenir s’est développé en même temps que les petites graines.

P1030007

Pour l’instant j’y crois et mets toutes les chances de mon côté. Je mix entre pop, rock et électro pour que ces bébés soient le plus équilibrés possibles. Elles ont un petit faible pour Dvorak, mais à l’image de leur maman c’est quand même la variété qu’elles préfèrent. Tata Marie Neige a voulu essayé la techno mais cela n’a pas fait mouche ; pas plus hautes que 3 feuilles et déjà un caractère bien trempé.

P1030104

Dans l’eau ou dans autre chose, trempez le votre et essayez, tout simplement.

A la revoyure les ptits vers.

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Lespetitsmobilesdemary |
Annabellelafée =^-^= |
Gunwealth8 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Toussurtousavecvosamies
| Thecreativeway
| Darknessandnewspaper